• Dico
  • Textes
  • Profils
  • Tout
×
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Rimes
  • Phrases
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

🏠 > Réseau lexico-social > marie jeanne

Etat civil
Identité : marie jeanne
Pseudonyme : marie jeanne
Où ça ?
elancourt
°FRANCE°

1. Qui est donc marie jeanne ?

1.1. A propos de "marie jeanne"

  • Mon pseudo se prononce : marie jeanne

1.2. Chronologie

1.3. Langues

2. Dictionnaire

2.1. Mes mots préférés

PSYCHE parce que « l'Ame en grec. Qu'elle est la clé de tout. Parce qu'en lettres grecques le graphisme est très beau »

2.2. Mes mots détestés

INTOLERANCE parce que « non respect de l'autre »

2.3. Mes lettres préférées

A parce que « aimer; absolu; ecouter se lever le bleu de l'Aube »

3. Ecriture

3.1. Textes de marie jeanne

image manquante
A quoi rêvent les maisons Penchées à leurs croisées d’azur ? Sous le soleil, s’alanguissent leurs murs, A quoi rêvent les maisons, Toute rondes de paix et de légèreté ? A quoi songent les jeunes femmes, Au jardin de leur cœur apaisé ? Quand la
image manquante
Suspendue au dôme de cristal Qui abritait le monde Dans l’attente, Cette nuit là Enfanta La multiplicité des nuits A l’odeur blonde de berceau de paille, Aux parfums d’orange épinglée de girofle, De jouets, de sapins, De chaleur
image manquante
Ce soir-là frémit D’une agitation inhabituelle, L’étable fébrile s’étonne De ce va et vient d’anges. L’âne et le bœuf, surpris, s’interrogent Sur la convenance de leurs souffles paisibles. Un peu à l’écart, à l’abri Dans sa quiétude, Marie
image manquante
Un soir, un seul, songez à ne pas dormir et contemplez attentivement le ciel obscurci, vous verrez, déchirant la lumière de la nuit, passer près des étoiles, douces orantes originelles, apaisantes, attentives gardiennes de la mémoire,vous verrez passer
image manquante
Un froissement de pluie grise effleure l ‘asphalte. Bruine de soie qui miroite. Crissement assourdissant des pneus. Choc mat du poids d’un corps qui retombe sur le sol. Temps, vie, espace volent en éclats. Absurde. Cela est absurde, cela n’a pas
image manquante
Sacre Sacre de la terre, Sous la danse de lumière des saules, Un frisson de ciel Au fil de l’eau. Scintillements en multitude Chavirent dans les replis de l’onde, Les enfants y endorment Leurs sourires. Sacre Sacre de la terre, Fusion des
image manquante
(La métaphore du métier à tisser est inspirée par une légende Dogon) À chaque levée du jour Ravauder les lambeaux effilochés de la nuit, Reconstruire mon cœur, mon corps et mes pensées Qu’elle a démantelés. Quand se meurt la fleur de nuit Nait
image manquante
Petit enfant Ta main, résolue, déjà A dévoilé le monde. Ta voix, Reflet liquide des heures soyeuses L’effleure, Invente nos amours magiciennes. Ton front retient mon front, Je respire tes pensées de soleil. Il est dans tes regards Lorsqu’ils
image manquante
La pluie argentée du silence A longs traits abandonnés Le balancement du vent fragmenté en saccades La terre prodigue Recommencée à jamais Le quatrain des saisons La sève du soleil qui absorbe ses ors Jusqu’à le rendre blanc Le baume
image manquante
Effroi d'un oiseau cage de verre balbutie la lumière

Voir tous les textes de marie jeanne

3.2. Ses 4 textes préférés

comme on dit, mon mur, un rien, poèmes d'amour (1)

4. Mon petit réseau

1 réciproque :
1 observateur :
Morellec

5. Livre d'or

Jean-Mi
Posté par
le 19/04/2010
Merci pour votre commentaire émouvant. J'ai pour ma part lu et relu Mahmoud Darwich qui considérait ses poèmes d'amour comme engagés pour la liberté palestinienne.

Amicalement,

Jean-Mi
Jean-Mi
Posté par
le 22/01/2011
rididine
Merci de votre gentil commentaire. "Rididine" signifie "sans avenir", mais ce n'est qu'une de mes inventions... c'est vrai, ces derniers temps j'ai négligé un peu ce site car je mettais la dernière main à deux livres à paraître cette année et que l'on m'a commandé plusieurs articles. Mais puisque vous semblez apprécier mes textes habituels (sans rimes), je vous en dédierai un bientôt.

Amicalement,

Jean-Michel
Jean-Mi
Posté par
le 22/01/2011
Poème
à Marie-Jeanne, pour l'an neuf, ce texte
moins triste qu'il ne peut paraître à la première lecture.
----------------------------------------

si je considère ce qu'est
ma vie c'est-à-dire ma foi
la Trinité ne m'est pas Mystère:

la déception: le Saint Esprit
l'arbitraire: le Père
le harard: le fils

Aussi l'homme ne dispose-t-il que
de cette liberté:
se hasarder
sachant que l'arbitraire harcèlera
au mieux chatouillera tout choix présumé

puis s'imposera la déception
inéluctable

c'est la vie

mais jusqu'à plus ample information
seule la vie existe

la mort n'étant que celle des autres



image manquante
Posté par
le 25/01/2011
merci, je suis très touchée par ce texte
qui n'est pas triste, je crois.Un constat très lucide simplement.
un poème m'est dédié pour l'an neuf, une étoile s'éveille dans mon ciel alors.
Merci, amitiés
Ajouter un commentaire
Retrouvez eXionnaire
sur Facebook

Quoi de beau
sur le réseau ?

Bienvenue Flo !Il y a 3 jours
bhenz a commenté le profil de bhenz.Il y a 3 mois
gelamboo aime lire Henri Michaux.Il y a 1 an
malouino et Nalon se suivent.Il y a 1 an
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

PQTN a joué la partie #765.Il y a 13 heures
addictionnaire a lancé le sujet Histoire d'O.Il y a 1 semaine
addictionnaire a rassemblé des citations pour Histoire d'O.Il y a 1 semaine
Nouvelle image pour rébus : folles.Il y a 3 semaines
OLIVER déteste le mot NOIRCEUR.Il y a 1 mois
Club du Bouscat a publié la partie Mercredi 04 juillet 2018.Il y a 1 mois
?

Conception du site :

nüweb - sites écologiques