• Dico
  • Textes
  • Profils
  • Tout
×
+
×

Rercherchez aussi dans :

  • Anagrammes
  • Rimes
  • Phrases
  • Terminaison

Vous êtes complètement perdu(e) sur ce site ? Lisez ceci.

Etat civil
Identité : Jean-Michel ROBERT
Pseudonyme : Eugène COLLIN
Où ça ?
La Verrière
(France)

1. Qui est donc Jean-Mi ?

JEAN-MICHEL ROBERT




BIOBIBLIOGRAPHIE
(Maison de la poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines)




Jean-Michel Robert est né à Saint-Cloud en 1956.


Il a enseigné dans les Yvelines pendant vingt-sept ans, dont dix dans la ZEP La Verrière / Le Mesnil Saint-Denis où il a occupé durant deux ans le poste de coordonnateur chargé de l'harmonisation de l'enseignement du français, de l'expression et de la création poétique. Dans ce cadre, il a conçu et animé ateliers d'écriture et activités théâtrales, correspondances et échanges de textes avec les poètes.


C'est en 1982 que Guy Chambelland, le poète et éditeur du Pont de l'Epée publie son premier ouvrage. Dès lors se tissent les liens de sympathie et d'amitié avec les auteurs du « Pont » : Yves Martin, Alain Simon, Christian Bachelin, Dominique Joubert et Jacques Kober. J-M Robert, en 1991, consacre à ce dernier, surréaliste de « la seconde génération », directeur de 1945 à 1950 des éditions de la galerie Maeght , une importante anthologie pour laquelle il s'est assuré de nombreuses collaborations, témoignages et documents (A. Breton, E. Guillevic, Y. Martin, P. Bonnard, G. Chambelland, R. Char, H. Matisse...)


Après une période difficile, le soutien de François Vignes, Alfred Eibel, Michel Polac, Jacques Morin, Patrice Delbourg l'encourage à poursuivre. Dès lors, il publie alternativement, poèmes, proses fictionnelles ou critiques.


Depuis 2004, J-M Robert consacre son travail à l'écriture, menant conjointement ses recherches personnelles et la transmission , en bibliothèques, écoles, centres de vacances , de l'écriture poétique sous toutes ses formes.


Les poèmes de Jean-Michel Robert ont été interprétés par Leny Escudero, Sophie Edmond , Patrick Chesnais , Josiane Stoléru et Anna Jouy (le blog d'Anna, pure poésie).

1.1. Centres d'intérêt

1.2. Ailleurs sur le web

http://jeanmichelrobert.alainsimon.net/dotclear/

2. Dictionnaire

2.1. Mes mots préférés

EPHELIDE
  • (tache de rousseur) (Jean-Mi)
Déjà 1 commentaire | Commenter

2.2. Mes mots détestés

2.3. Mes lettres préférées

L parce que « C'est elle que j'aime et parce que les ailes défient la pesanteur. »

2.4. Participations au dico

Commentaires de Jean-Mi sur le dictionnaire participatif
PROSE Au début du vingtième siècle, si l'on ouvrait un dictionnaire, la définition de "Poésie" était simple: "art de faire des vers" (le vers libre restant encore fort mal considéré). Déjà, le dictionnaire retardait: "Gaspard de la nuit, "Le Spleen de Paris", ... 04/02/10

3. Ecriture

3.1. Textes de Jean-Mi

image
Tout monde est un bas monde. Corollaire: seul l'arbitraire de quelques rencontres en élève certains points. * Toute ligne de vie quelque peu digne quitte la paume pour multiplier les bouleversantes coïncidences. Corollaire: toutes les destinées sont
image
1 J'avais quinze ans quand, d'un putsch éclair entre mes tempes, tu pris ta part de pouvoir dans mon naufrage corps et Mal, chair et nuit, noyade et jour infiniment. Moi dont l'utopie caressante n'avait alors conçu qu'un avenir de femme aux
image
Maintenant que je suis vieux, que je ne possède rien que des livres, un ordinateur (pour combien de temps ?), et surtout un passé, je me dis que j'ai fait au moins mal. Entre les âges de 17 et 20 ans, j'ai exercé de tout petits pouvoirs, j'ai mesuré à
image
Oui, Apollinaire, un des plus grands poètes du français sans être légalement français. Aujourd'hui, les flics le reconduiraient, menotté, à je ne sais quelle frontière. Wilhelm Apollinaris de kostrovitstky... Guillaume Apollinaire, être de haute
image
Tous plaqueront sur leur front la paume de la fièvre et la fonte des fronts inondera les monstrueuses vallées tiédasses * Les prêtres mesuraient certes le diamètre des auréoles mais feignaient d'ignorer pi tant ils craignaient de révéler l'impossible
image
Que dire, à qui dire, pourquoi dire ? Questions que se sont posées bien des gens avant moi. Simplement, ils ignoraient que je serais au monde le 27 avril 1956 à 22 heures. Ce qui change tout.
image
La conscience n'aspirait plus qu'à une retraite de bonne mère tranquille nid de minuscules larcins * Elles sentent bon le vent d'infini qui les hante toutes ces blancheurs toutes ces passions assujetties aux pinces à linge * Sur la
image
TOI, si jolie, ne gagnant que le SMIC, tu ne pourras pas te payer un logement, une bagnole, l'électricité, le téléphone, l'ordinateur, la mutuelle, les assurances, le gaz, les loisirs et une saine alimentation... (Si tu as la dignité de vivre sans
image
Depuis l'âge de douze ans, j'ai décidé de ne jamais appeler personne par son titre : M. l'inspecteur, Mme la directrice, M. le président, M. le Maire, Mme le Préfet, M. le Curé, Mon colonel à moi, Docteur, Maître... Dit-on Mme la Femme de Ménage ?...
image
Le vrai miroir est stupéfaction l'écarquillement des yeux qui se croyaient nomades * Quand les larmes forment leur fragile volume brillent et sinuent lentement sur les pâleurs d'accueil tous les espoirs se permettent * Qui vous a

Voir tous les textes de Jean-Mi

3.2. Ses 3 textes préférés

soleil couchant (Je pourrais jouer longtemps avec cet instant de "cerf-volant immobile"), P~~T (Beaux ricochets des signifiants sur "l'à-vif"), Il (Chant lointain d'un Maldoror merveilleusement las.)

4. Sujets de forum

9 sujets
| Page
Posté le 08/12/2011 - 5 messages - 1 auteur - Dernier message : le 16/12/2011 - Poésie
présentation de poètes contemporains
Posté le 25/08/2010 - 1 message - 1 auteur - Dernier message : le 01/09/2011 - Dictionnaire
Je n'en démordrai pas: "traviole" est plus de travers que "travers", de même que "frisson" est plus fleur de peau qu'"épiderme" et qu' "ange" vole
Posté le 20/08/2010 - 4 messages - 4 auteurs - Dernier message : le 19/11/2011 - Dictionnaire
Quelle foutue manie de ces temps consistant à préfixer par AUTO des verbes déjà et dûment réfléchis. Ainsi: "il s'autoproclame, il s'autodétruit..."
Posté le 08/08/2010 - Divers sujets
J'aime certains menteurs et certaines menteuses parce que leur mensonge ne cherchait pas à me tromper mais à vivre au moins verbalement leur idéal.
Posté le 26/05/2010 - 3 messages - 3 auteurs - Dernier message : le 05/07/2011 - Poésie
C'est ainsi que tous les formalismes me semblent dérisoires.
Posté le 23/05/2010 - 10 messages - 2 auteurs - Dernier message : le 25/05/2010 - Poésie
" celui qui compte sur ses doigts pour savoir s'il a son nombre de pieds, n'est pas un poète, c'est un dactylographe." Léo ferré. (à débattre)
Posté le 20/04/2010 - 2 messages - 2 auteurs - Dernier message : le 02/07/2010 - Dictionnaire
J'avoue un certain agacement quant à l'usage actuel (essentiellement journalistique) du mot "surréaliste". Celui-ci tend de plus en plus fréquemment

5. Phrases

3 résultats
Arthur Cravan, poète et boxeur, rédacteur, imprimeur, diffuseur, représentant du personnel... de la petite revue "Maintenant"... Une insolence vitale, bien qu'il mourut jeune, perdu dans le Golfe du Mexique. J'ai tout ses textes, ça m'aide parfois.
Pensée à poils
Phrase d'Arthur Cravan, poète et boxeur, surréaliste avant la lettre, neveu (prétendu) d'Oscar Wilde, directeur, rédacteur, vendeur, délégué du personnel de la petite revue "Maintenant", disparu vers 1919 dans le le golfe du Mexique où il s'engagea de 

6. Mon petit réseau

7. Livre d'or

Regard Dégelant
Posté par
le 29/01/2010
Jean-Mi,
transmettez si cela vous sied, l'expression de mon estime entière à votre père et aux copains ouvriers qui, à mon sens ont toujours risqué gros et ont parfois fait avancer les choses au prix de larmes de sang ; mon titre ''tu fais le trottoir soixant'huitard'' est raccoleur et provocateur et ne veut sutout pas s'attaquer au monde ouvrier pour lequel j'ai le plus profond respect ; Je visais, en fait à égratigner les peseudo révolutionnaires trotskistes et autres , les intello les étudiants nantis qui dans l'affaire avaient peu de choses engagées et peu à perdre donc ... je sais ce dont je parle pour en avoir fait partie : j'étais voué à devenir cadre commercial mais devant l'hypocrisie règnant dans ce milieu sans concesssion, je me suis détourné vers les travailleurs sociaux ; Eh bien là, surprise!! j'ai aussi cotoyé des forts en gueule des hâbleurs des intello ésotériques qui utilisaient langage et raisonnement obtus comme outils de discrimination et de suprématie ; Ceux qui portaient les cheveux très très longs et la barbe sauvage se sont souvent muté en cadres inflexibles avec costume trois pièces et attaché case en théoriciens fumeux et donneur de leçons!! ils prétendaient autrefois vouloir tout changer abolir les classes sociales et laes castes soujacentes mais ignoraient dans le même temps avec une superbe insupportable les ouvriers qui se levaient aux aurores pour aller ''au cul des vaches'' tout le jour durant ; La classe ouvrière , depuis la fin du 19e siècle , aux prix deluttes âpres a permis des acquis sociaux ...mais la jeunesse confortablement installée qui dressait des barricades en criant qu'il était interdit d'interdire s'est ensuite inserrée en silence en se voyant parfois ouvrir des voies royales !! pour une vie bien rangée avec surabondance de biens et crédits à la clef.
Alors que pouvons nous dire aujourd'hui à nos enfants qui se démènent autant qu'ils le peuvent pour avoir un salaire ? que nous avons fait la campagne de 68 ?!! et après : plus rien ou si peu !! alors respectons et aimons nos enfants qui sont bien plus dans la précarité que nous ne l'avons jamais été , ne soyons pas fiers de nous mais d'eux et laissons les élaborer les choses à leur façon en nous interdisant d'être moralistes avec une mentalité surfaite d'anciens combattants ... car rares sont ceux qui n'ont cessé de combattre pied à pied chaque jour , rares sont les militants, rares sont les garants des débats contradictoires et démocratiques et pour ma part (même si je me joins de temps à autres à eux pour faire masse) quand je croise un de ces irréductibles fidèles à leurs idéaux de jeunesse je mets chapeau bas
Place donc aux ''jeunes tiges'' qui avec leur mots , leurs façon d'être qui tenyte de se sortir d'un merdier qui s'est installé quand nous dormions sur nos deux oreilles ... bien cordialement
Hypolaïs Polyglotte
le 07/02/2010
à mettre dans textebook!
quel bonheur de recevoir pour son anniversaire de si jolis petits fragments d'avifaune...
cf.ma page!
amicalement,
HypoPo
Posté par
le 17/08/2010
j'aime bien ta façon de dire sur l'âme humaine et ses contradictions, celle des 68 tards devenus cadres pragmatiques et celle des travailleurs sociaux qui ce regarde la bite croyant tous savoir de l'humain.
EnfantdeNovembre
Posté par
le 03/09/2010
Probablement à Montparnasse, sur les pieds du hasard "objectif"... 😉
Posté par
le 04/09/2010
j'ai apprecié ta reponse, comme je haïs la foule qui tire a boulets rouge sur les minorités
tu cites aussi des gens de valeur auquel leur noms resonnent dans ma memoire
les combats journaliers sont autant d'étapes qui nous separent de l'arrivée
Posté par
le 04/09/2010
j'apprécie tes textes parce qu'assez détachés pour pas vexer, tu choisies tes mots pour pas amalgamer, on est pas d'accord sur tout mais tu es toujours correct.

bon weekend à toi aussi
silverfox199
Posté par
le 09/02/2011
Bonjour Jean-Michel
Juste un petit mot pour te remercier de ton commentaire sur mon livre d'or, très sympa de ta part et très apprécié aussi.
Au plaisir de te lire
Ghjslain
P.S. Nul n'a besoin de parler pour ceux qui volent plus haut que soi, suffit de voler à sa propre hauteur.
On'X
Posté par
le 03/04/2011
J'ai des souvenirs de petite fille de Leny Escudero, images sans doute faussées par le temps de cheveux longs, de grandes mains, d'un grand dégingandé, des 33 tours de mes parents que j'écoutais en douce... et surtout, quelqu'un qui me touchait.
Par curiosité, quel(s) texte(s) aviez-vous écrit(s) pour lui ?
Au plaisir de vous lire
Posté par
le 20/06/2011
tu sais que j'apprecie toujours autant ton humeur et ton humour

amitié itou
On'X
Posté par
le 02/07/2011
Merci pour votre dernier commentaire.
Sincèrement. Ce fut une belle éclaircie.
Solen
Posté par
le 08/02/2012
Pour mes longues soirées d'hiver,
J'ai deux amis pour me distraire:
Le Larousse, un dico d'enfer,
Et le Robert, qui sait mieux plaire,
Parmi les meilleurs d'eXionnaire.
Morellec
Posté par
le 28/09/2012
Merci pour vos poèmes
et votre vie
en poésie
Posté par
le 27/12/2015
Salutations
Bonjour,
Juste pour avoir de vos nouvelles après quelques années de silence. Bonnes et heureuses fêtes de fin d'année !

FD
Ajouter un commentaire

eXionnaire est enfin de retour sur Facebook :

Rejoignez-nous sur Facebook

Quoi de beau
sur le réseau ?

Bienvenue Depo2017 !Il y a 1 semaine
gelamboo aime lire Henri Michaux.Il y a 7 mois
carrental a commenté le profil de carrental.Il y a 8 mois
malouino et Nalon se suivent.Il y a 8 mois
voir toute l'activité

Et sur le reste du site …

Depo2017 a joué la partie Mercredi 31 mai 2017.Il y a 1 heure
veroter aime le mot GEEKETTE.Il y a 1 jour
addictionnaire a rajouté le mot °PRINT°.Il y a 6 jours
Nouvelle image pour rébus : fun.Il y a 6 jours
Depo2017 déteste le mot BONJOUR.Il y a 1 semaine
?

Conception du site :

nüweb - sites écologiques